La vallée du charme éternel

La vallée du charme éternel

Connu comme l'une des plus charmantes vallées du Nagaland, le Vallée de Dzukou est un spectacle visuel spectaculaire de collines vert émeraude, de forêts luxuriantes, de ruisseaux serpentins qui gèlent en hiver et de myriades de fleurs colorées qui parsèment la vaste caldeira de la vallée et ses prairies. C'est de loin la région de trekking la plus connue du Nagaland et, après avoir terminé la montée raide sans relâche et les 2-3 heures de marche à travers le maquis de bambou, on commence à comprendre pourquoi.

La topographie indique que la vallée est le fond d'un grand cratère ou caldeira d'un volcan éteint depuis longtemps, et que l'on peut la regarder depuis le bord de la caldeira. À 2400 m, il y a une sorte de beauté particulière, presque désolée, surtout dans les longues ombres du début de la matinée ou en fin d'après-midi. Au-dessus de la vallée se trouve une immense cabane de montagne (plus un hangar). Derrière la cabane il y a une petite poche de forêt de chênes et de rhododendrons, avec occasionnellement Magnolia campbellii. Au-delà, il y a quelques petites collines escarpées qui tentent de grimper pour une meilleure vue. À mi-chemin, tous les signes de traces disparaissent et l'on se retrouve à combattre des fourrés de bambous interminables. La seule autre chose à faire est de descendre par une route facile 150m dans la caldeira, qui est si grande et ouverte qu'elle ressemble à une vallée de montagne de haute altitude. Il est très vert, avec de vastes zones de tourbières et de plantes aquatiques et des sentiers bordés de primevères.

Vallée de Dzukou (Photo par Mongyamba)

Pendant la saison de la mousson, les brochures touristiques racontent des prés richement fleuris et un lys rose abondant localement. Malheureusement, le bambou et tout ce qui peut prendre feu est brûlé, de sorte qu'il reste peu de forêt autour de la vallée de Dzukou aujourd'hui. Il y a des oiseaux, mais ils sont tellement conditionnés pour craindre l'homme qu'ils sont rarement visibles. Les sections locales sont des experts avec des catapultes et des fusils; En effet, nous avons trouvé l'un de nos porteurs en train de cuire des boulettes d'argile sur notre feu de cuisine pour des munitions catapultes, et plus tard découvert un pic-bois avec des plumes étant lent cuit dans les braises.

À l'heure actuelle, c'est un endroit merveilleux pour les jeunes, voyageant indépendamment, pour acquérir une expérience de trekking. En tant qu'étrangers nous étions très encouragés de voir sa popularité. Il est clair que des sentiers d'accès mieux entretenus, le contrôle des incendies et la chasse sont grandement nécessaires. Idéalement, il devrait y avoir un directeur résident basé à l'année. Des informations interprétatives sur la géologie et l'histoire naturelle de la région enrichiraient grandement l'expérience du visiteur et amélioreraient le statut de la vallée.

JOUR UN

HUT TREKKERS KOHIMA-DZUKOU

DISTANCE 9 KM TEMPS 5 HEURES

NIVEAU MODÉRÉ

Commencez tôt le matin et suivez NH39 de Kohima à Zakhama Chèque- Poste (15 km par la route), marqué par un petit salon de thé. Ici, des frais de 60 INR sont facturés pour une bonne cause - la North Kohima Students Union l'utilise pour maintenir et garder la zone propre. Depuis le Check-Post de Zakhama, marcher le long du ruisseau sur la route jeepable de 2 km (jeeps non autorisée), à ​​travers des forêts de bambous et de déodar. Là où la route se termine, le chemin grimpe fortement à l'éperon gauche le long du ruisseau, sur 1 km. Suivez la rive gauche qui rencontre ensuite un hangar de repos. Ceci est connu comme le Vallée de l'enfant qui pleure comme le beau faisan tragopan, avec son cri apparenté aux lamentations d'un enfant, habite cette région. Marcher le long de la rive droite du ruisseau. A partir de maintenant, le chemin est raide et, par endroits, vous devrez peut-être vous mettre à quatre pattes. Il se trouve à 5 km du lieu de repos et à 2 550 mètres du col sans nom, qui offre une vue panoramique à couper le souffle sur la vallée de Dzukou.

Chemin de Kohima (Photo par Jackpluto)

Des éperons exceptionnellement doux et des prairies herbeuses s'élèvent de la vaste caldeira du fond de la vallée, qui abonde en fleurs colorées pendant les mois de la mousson. De la vue à 180 degrés sur l'offre, 160 degrés est la seule vallée de Dzukou. A partir de là, vous êtes dans une forêt de bambous nains, qui ressemble de loin aux hautes herbes. De l'autre côté de la passe en épingle à cheveux, le sentier longe la crête pendant 200 m avant de se séparer. Prenez le bon, qui est une descente courte assez facile. Après une demi-heure, vous rencontrerez un petit ruisseau. Traverser pour arriver à La cabane de Dzukou Trekkers, où le chowkidar peut préparer un bon repas de bienvenue. La cabane des randonneurs de Dzukou est de la taille d'une petite usine ou d'un hangar à avions, et aussi accueillante. Il a un vaste plancher de béton avec quelques plates-formes en bois qui servent de lits, où l'on peut disposer des sacs de couchage pour la nuit. Une petite cuisine séparée, un petit bloc sanitaire fonctionnel et une bonne alimentation en eau complètent les installations. Les clubs de trekking locaux semblent être des visiteurs fréquents à la cabane des randonneurs.

JOUR DE REPOS (FACULTATIF)

Campez à la cabane des Trekkers et explorez la vaste et belle vallée de Dzukou. En avant de la cabane des Trekkers, vous pouvez faire une promenade au Ghost Caves ou 'Bhoot Gufa' car ils sont connus localement. N'oubliez pas de porter des torches car la grotte s'étend sur près d'un kilomètre. Ou simplement descendre à environ 30m de la cabane, au fond de la vaste caldeira de la vallée. Vous pouvez explorer la vaste étendue de prairies et de pâturages, remplis de fleurs dans les mois de la mousson.

JOUR DEUX

DZUKOU VALLEY-VISHWEMA VILLAGE

DISTANCE 14 KM TRAIL ET 9 KM ROUTE: 6-7 HEURES

NIVEAU: FACILE-MODÉRÉ

Vue du trek (Photo par Jim Ankan Deka)

Poursuivez votre journée avec un panier-repas et assez d'eau potable dans la cabane des Trekkers, car il n'y a rien de disponible sur la route jusqu'au col. Revenez sur vos pas à la fente dans le sentier et cette fois prenez la bonne piste (il aurait été la gauche en venant de Zakhama). C'est un sentier assez plat et facile qui longe les crêtes gauches de la vallée à travers le bambou nain, qui doit souvent être séparé pour pouvoir voir le chemin devant. Après une courte série de zig-zags, vous atteindrez un autre col sur la crête d'où vous pourrez voir l'autoroute vers Imphal et la vaste étendue de la Village de Vishwema. C'est le point où vous sortez de la vallée de Dzukou. Sur le col, vous rencontrerez une conduite d'eau, la source d'eau pour Vishwema Village. Suivez tout le chemin vers le bas. Le bambou viendra utile comme support pour la première partie de cette descente, qui est très raide. Au bas de la colline, le sentier rencontre une route marquée 'Trekkers 'Point'. De là, à moins que vous n'ayez prévu à l'avance qu'un véhicule vienne vous chercher, empruntez la route de niveau 9 km qui rejoint la NH61 à Vishwema Village. Vous pouvez passer la nuit dans la salle communautaire du village (gratuit) et vous procurer de la nourriture dans les magasins.

JOUR TROIS

VISHWEMA VILLAGE-JAPFU PEAK BASE

DISTANCE 10 KM HEURE 4-5 HEURES

NIVEAU FACILE

Transporter de l'eau, des tentes et des vivres de Vishwema. Il n'y a pas d'eau jusqu'à la base de Japfu Peak. Du village, dirigez-vous sur 3 km sur la route principale en direction du nord-ouest. La route se transforme en un sentier bien défini entouré de forêts luxuriantes sur une distance de 7 kilomètres menant à la base du sommet. Le sentier longe doucement la crête, qui fait face à vous, ce qui en fait une ascension progressive et facile. Il y a des plans pour construire une hutte bien qu'il n'y ait aucun signe visible de cela pour le moment. Les forêts abondent en rhododendrons de diverses teintes. Une petite clairière dans la forêt et une source d'eau douce font un bon camping à la base, marqué par un panneau «Japfu Peak».

JOUR QUATRE

JAPFU BASE CAMP-JAPFU PEAK

DISTANCE 5-6 KM TEMPS 4 HEURES

LEVEL TOUGH

Une jolie petite cabane en route (Photo de Tluanga Colney)

Idéalement, partir du camp à 2 heures du matin pour obtenir des vues fabuleuses sur le lever du soleil depuis le sommet, qui est essentiellement le point le plus élevé sur la crête. Le sentier est bien défini jusqu'au sommet. D'abord menant à travers la forêt dense offrant peu de vues, la montée est raide. Le dernier tronçon de 150m débute au-dessus de la limite des arbres et remonte doucement jusqu'au sommet. Du pic Japfu (3050m), vous pouvez voir une vaste étendue de vallées, de collines et de villages. La moitié du Nagaland est visible d'ici, à côté des villages du côté de l'Arunachal Pradesh et de Dibrugarh dans l'Assam voisin. Revenez sur le sentier, retournez au village de Vishwema et dirigez-vous vers Kohima.

Écrit par David Sayers et Mukul Azad

À propos des auteurs: David Sayers est un horticulteur botanique qui, après une carrière internationale dans les jardins botaniques, a fondé David Sayers Travel, une société britannique spécialisée dans les voyages botaniques. Il est l'auteur de Le Travel Guide Bradt aux Açores.

Mukul Azad, un planificateur et opérateur de tour d'aventure, a beaucoup voyagé en Inde, et a fait du trekking et a grimpé partout dans l'Himalaya. Il aime aussi les sports nautiques, le ski et la photographie de nature.

"

Partager:

Pages Similaires

add